• Partager :
page.php

Témoignages – Accompagner vers l’inclusion

Ghislaine Le Donge a accompagné Charly Hélias à trouver un emploi dans une entreprise adaptée.

Ghislaine Le Donge a aidé Charly Hélias à trouver sa voie et un emploi en CDI grâce à un travail en réseau avec les acteurs de l’emploi et du handicap.


Charly Hélias, 31 ans, participant PLIE

« Au lycée, comme les unités pédagogiques d’intégration ne sont pas adaptées à mon handicap, j’ai été envoyé en IME puis en ESAT. Cela ne me convenait pas, je voulais travailler en milieu ordinaire. J’ai cherché du travail, mais quand j’expliquais mon parcours, on me raccrochait au nez. Sans aide, on rentre dans un cercle vicieux, on n’arrive plus à voir les solutions et on peut très vite tomber dans l’isolement. J’ai fait beaucoup de stages, mes rapports de stage ont toujours été très bons. Un paysagiste a voulu m’embaucher, mais il ne pouvait pas parce qu’il n’avait pas les moyens. J’ai fait beaucoup de démarches, j’ai appelé des entreprises, j’ai parlé à des personnes qui travaillaient dehors pour la ville. Même pendant les périodes de stage et de formation, je tenais mon accompagnatrice au courant. Aujourd’hui, je travaille pour la Saprena. C’est une entreprise adaptée mais elle tourne comme une entreprise privée : le rythme est le même que chez un paysagiste. Je fais de la tonte, du désherbage, de la taille… On travaille généralement à deux. Comme on fait 42 h par semaine en été, en ce moment je ne travaille pas le lundi. Se reposer limite les risques d’accident du travail. »


Ghislaine Le Donge, chargée d’accompagnement emploi – site Nantes ouest

« J’ai rencontré Charly dans le cadre d’une orientation par Pôle emploi. Je savais qu’il avait une reconnaissance de travailleur handicapé, de l’expérience dans les métiers des espaces verts, un CV déjà fait. Son dossier disait qu’il avait besoin d’être aidé et rassuré dans sa recherche d’emploi. Son objectif était de travailler en extérieur. Il a un parcours en collège et lycée agricole, avec beaucoup de stages dans les espaces verts. Il avait eu un accompagnement par Cap emploi, sans résultat. Il a aussi fait un essai en structure d’insertion mais il ne se sentait pas à l’aise dans ce milieu. Au PLIE, nous ne sommes pas spécialistes de l’accompagnement des personnes handicapées. Au début, on se voyait toutes les semaines. La première chose que j’ai remarqué, c’est sa ponctualité et son savoir-être. Il m’a toujours prévenue quand il ne pouvait pas venir à un rendez-vous. Je lui ai proposé des ateliers : une demi-journée sur les droits et devoirs en entreprise, animée par les conseillers du PLIE, et le parcours Radio métier en partenariat avec Jet FM. Les retours des professionnels m’ont éclairée sur la personnalité de Charly. J’ai vu qu’il avait un grand potentiel, un savoir-être très fort, il « passe bien » ! Nous avons trouvé une formation d’ouvrier forestier à Chateaubriand avec Fode Ouest. Il est parti 8 mois en formation, logé en foyer de jeune travailleur. J’ai obtenu une aide de l’Agefiph pour son logement et ses trajets. Il n’a pas réussi le CAPA travaux forestiers, mais il a obtenu une attestation de qualification professionnelle. Il s’adapte bien, s’intéresse, pose des questions. En sortant de la formation, nous avons fait beaucoup de démarches ensemble. Finalement, nous avons envoyé une candidature à UP intérim, une agence d’intérim spécialisée pour les personnes handicapées. Après une mission de trois mois à la Saprena, une entreprise adaptée dans les espaces verts, il est en CDI dans cette entreprise depuis le 1er octobre. La richesse de ce parcours, c’est le lien avec tous les acteurs. Je pouvais aussi interpeller la maman de Charly si besoin. Maintenant nous sommes en phase de suivi en emploi. Je l’appelle tous les mois pour savoir comment cela se passe. Au bout de six mois, il sortira du dispositif PLIE. »